Un régime alimentaire équilibré, procurant de l’énergie et les nutriments nécessaires à votre corps, doit être composé de beaucoup de fruits et légumes, de céréales complètes, de viande/poisson/œufs, de produits laitiers et d’un apport adapté en bonnes huiles végétales. Les lipides procurent de l’énergie à notre corps, fournissent les nutriments essentiels et donnent de la saveur aux aliments ! Mais tous les lipides ne sont pas équivalents. Aussi bien leur quantité que leur qualité est importante : il est donc recommandé de préférer la consommation de lipides à privilégier.

Les différents acides gras

Les acides gras à privilégier ont un impact positif sur la santé. Certains d’entre eux sont appelés « acides gras essentiels » car le corps en a besoin, mais ne peut les synthétiser à lui seul. Il faut donc se les procurer via l’alimentation. Les acides gras Omega 6 et Omega 3 font partie de ces acides gras essentiels. Ils contribuent au maintien d’un taux de cholestérol normal.

Les acides gras à limiter ont quant à eux un impact négatif sur notre santé. Il a été démontré que les acides gras trans, ainsi qu’une consommation trop élevée d’acides gras saturés, augmenterait le taux de mauvais cholestérol dans le sang, ce qui contribuerait à augmenter le risque de maladies cardiovasculaires. Les acides gras trans se forment dans le système digestif des vaches (ainsi que de tous les ruminants). Dans l’industrie alimentaire, un processus similaire existe. Il permet de transformer les huiles végétales en matières solides, optimisant ainsi leur fonctionnalité et leur durée de conservation. Les acides gras saturés et trans sont présents dans les produits laitiers entiers, les viandes grasses ou les frites, mais aussi dans certains gâteaux, biscuits ou snacks.
Consommer des acides gras à privilégier, et limiter au maximum l’apport en acides gras saturés et trans, contribuerait à maintenir un niveau de cholestérol normal dans le sang.

Les huiles végétales, ingrédients de base de la margarine.

Parmi les huiles végétales utilisées dans la fabrication de la margarine, on retrouve l’huile de soja, l’huile de colza et l’huile de tournesol. Toutes ces huiles végétales sont riches en Oméga 3 et Oméga 6. Lorsqu’on mélange ces différentes huiles ensemble, le profil nutritionnel en lipides de la margarine s’en trouve encore plus équilibré. L’huile de palme et l’huile de noix de coco ont une teneur relativement haute en acides gras saturés. Elles sont utilisées en petites quantités afin d‘assurer une texture crémeuse, d’augmenter la durée de conservation, et de permettre à la margarine de ne pas fondre à température ambiante.

Des alternatives allégées en matières grasses, pour répondre aux préférences de chacun

Pour rentrer dans la catégorie « margarine », la teneur en lipides du produit doit être d’au moins 80%, comme c’est le cas pour la dénomination « beurre ». Au fil des années, les producteurs de margarine ont réduit le taux de graisse et la valeur énergétique de leurs produits. La dénomination des produits allégés en matières grasses est « matières grasses à tartiner ». Sur ce site web, nous utilisons le terme « margarine » communément employé par la majorité des gens pour désigner cette catégorie; cependant, nous faisons référence la plupart du temps aux produits dénommés « matières grasses à tartiner ».

La margarine vous fournit les vitamines A & D dont vous avez besoin

Beaucoup de margarines contiennent des vitamines A et D, et bien souvent de la vitamine E (vérifiez toujours l’étiquette !). Deux tranches de pain tartinées de margarine vous fournissent jusqu’à 10-15% des apports journaliers recommandés en vitamine A et D. La vitamine A a plusieurs fonctions, dont sa contribution au maintien d’une vision normale. La vitamine D contribue quant à elle au maintien des dents et des os normaux.

A propos d’IMACE

Fondée en 1958 et installée à Bruxelles, l’Association Européenne de la Margarine (IMACE) représente des producteurs de margarine issus de toute l’Europe, à la fois en grande distribution et en B2B. IMACE assure la représentation de ces producteurs auprès des institutions de l’Union européenne et des organisations internationales.
IMACE, ses membres associatifs et professionnels sont membres d’IFMA, la Fédération Internationale des Associations de Margarine. IMACE est également membre de FoodDrinkEurope, la Fédération européenne de l’industrie de l’alimentation et des boissons.

Pour en savoir plus, vous pouvez nous rendre visite sur www.imace.org  ou nous contacter directement.